Samedi 11 avril 2009 – Arles: La pluie s’invite à la féria !

corrida-pluie

Parole d’Arlésien, on n’a jamais vu ça ! 3 corridas vont être annulées à cause de la pluie…
Le samedi matin, la novillade est annulée pour ne pas abimer l’arène pour la corrida de l’après-midi. Je me faisais une joie de revoir El Juli que j’avais vu lidier à Séville. Hélas ! La corrida de l’après-midi est annulée et reportée au dimanche matin, à la place de la novillade reportée elle aussi…
La photo est prise le dimanche. Les parapluies ont remplacé les chapeaux et les éventails ! L’espoir sera de courte durée… Je ne verrai pas El Juli !
Point de règlement : une corrida peut être reportée, auquel cas les tickets sont toujours valides. Ce sera le cas des novillades reportées les week-end suivants. Par contre, une corrida purement et simplement annulée donne lieu à remboursement du ticket…
Piètre consolation pour les aficionados dont la frustration se calmera dans les bodegas : sangria, Tio Pepe ou autres boissons anisées ne seront malgré tout pas remplacées par le vin chaud !

By Joel D.

3 Comments (+add yours?)

  1. Miki
    May 04, 2009 @ 06:08:51

    Great photos, Joël!
    En fait elle m’ont rappelé tout de suite des tournois de golf internationaux, qui eux, sont rarement annulés à cause de la pluie!🙂
    Je trouve que la photo en dit très fort sur l’aficion, … j’adore vraiment la composition, l’olivier, l’aficion, la lanterne allumée et les parapluies… c’est TRÈS romantique!
    Dis-moi, “l’aficion” s’appelle ainsi aussi en France? Ou vous avez un mot propre?
    Ces gens aux parapluies, qu’est ce qu’ils font là? Ils étaient en route pour les arènes espérant que la corrida ne serait pas annulée? Et ils ont tous fini au bar?
    Je ne savais pas que vous buviez de la sangria en Provence…
    J’adore tous ces renseignements, de règlement ou autre, que tu nous donnes de temps en temps…

  2. Joël
    May 04, 2009 @ 18:03:51

    L’aficion est conservée comme mot et a bien sur le même sens qu’en Espagne : la passion qui anime tous ces parapluies (enfin, les gens en dessous…) attendant la décision hélas attendue : pas de corrida avec El Juli !

    Dans les bodegas, la sangria se sert au verre ou en pichet ! Certaines font de la “vraie” sangria, d’autres se contentent de sangria industrielle : les fruits font la différence ! L’amateur ne s’y trompe pas, crois moi !

    Je ne sais si tous les aficionados ont fini au bar mais il y avait bien du monde dans les bodegas : sangria, musique et sevillanas font aussi partie de la Féria !

  3. Miki
    May 07, 2009 @ 06:06:56

    Tu as bien raison avec la sangria! Ce qui fait aussi une grande différence c’est, je pense, le temps de macération des fruits dedans. Et si je me souviens bien, les fruits bien imbibés sont les meilleurs et les plus dangereux!
    Aficionados déçus ou pas, il doit y avoir une sacrée ambiance dans les bodegas,,, les gens de Provence étant généralement par nature très “animés”.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s