10 avril 2009 – La Féria d’Arles débute par une novillade…

0904-arles01Avant d’écrire quelques mots sur cette novillade qui va commencer la Féria d’Arles 2009, je voudrais rendre hommage à un éleveur qui me fait l’amitié de me recevoir dans sa ganaderia située près d’Arles, au Mas d’Icart.0904-arles02

On le voit ici entre son frère Jean-Pierre et à sa droite le banderillero Paquito Leal, ancien matador et fondateur de l’Ecole taurine d’Arles en 1988.

Le père, Aimé Gallon, va créer l’élevage en 1956. Ses fils Jean-Pierre et Michel auront cœur à poursuivre son œuvre pour amener petit à petit la ganaderia à un niveau qui permet aujourd’hui de belles présentations de toros.

Grâce à un ami commun, Michel me permet de découvrir ses taureaux « al campo » lorsqu’il leur apporte soins et nourritures. C’est un moment rare et plein d’émotion de voir ces magnifiques animaux déambuler près du tracteur qui leur amène paille et alimentation spécifique

11 heures… Les clarines vont bientôt résonner dans les arènes…
0904-arles03La novillade non piquée permet aux jeunes élèves des écoles taurines de briller et de gagner ainsi l’estime et la reconnaissance de leurs pairs et du public. 6 novillos de Barcelo devaient se présenter dans les arênes. 0904-arles04Un s’étant abimé une corne, c’est un novillo de chez Gallon qui le remplacera. Ce changement m’a permis cet amical clin d’œil à Michel gallon que l’on voit attentif au comportement de son toro. Celui-ci permettra à Javier Gimenez d’effectuer une jolie prestation, récompensée par une oreille.

Ce que j’aime dans les novillades, c’est la fraîcheur des jeunes matadors, leur enthousiasme et leur sincérité . Ils ont tout à démontrer et leur investissement – autant que parfois leurs maladresses – offrent souvent un spectacle riche d’émotions et de vérité. Cette novillade fut un bien agréable hors d’oeuvre pour ces 4 jours de fêtes consacrées à la tauromachie.

——————————————

Auteur:  Joel D.

2 Comments (+add yours?)

  1. Pomme
    Apr 17, 2009 @ 17:29:34

    Il me semble Joêl, qu’outre tes entrées dans les coulisses de la Féria, tu as, en plus, le moyen d’être bien placé !
    Dis moi, on ne se sent pas tout petits à proximité de ces grosses bêtes là ?

  2. Joël
    Apr 17, 2009 @ 18:59:08

    Sincèrement ? Tout petit ! Aux champs, j’ai eu plusieurs fois l’occasion d’être très proche de taureaux de 4 ans et là, pas de fanfaronnade, on se tait et on évite de bouger !

    Quant au placement, je dois reconnaître qu’il est plus facile d’être bien placé lors d’une novillade : il y a moins de monde que lors des grandes corridas.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s